mardi 8 août 2017

Lecture #28 : Forbidden de Tabitha Suzuma

Forbidden de Tabitha Suzuma (drame)





L'histoire : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Mon avis : je n'avais jamais lu un livre parlant de l'inceste, il faut vraiment savoir où on met les pieds en commençant cette lecture. J'en ai beaucoup entendu parler sur booktube et quand j'ai vu qu'il était enfin traduit, j'étais vraiment hyper heureuse et j'avais hâte de découvrir cette histoire. La version papier sera disponible courant septembre.



Je vous avoue que je n'ai pas été mal à l'aise plus que ça par la relation entre Maya et Lochan, elle est très bien amenée. Je les percevais plutôt comme des parents et non un frère et une sœur. C'est clairement le rôle qu'ils ont auprès de leurs frères et sœurs. Ils sont les aînés, leur père les a abandonné depuis des années, la mère est alcoolique et très rarement présente, ils ont du mal à obtenir de l'argent de sa part pour payer les factures, se nourrir, s'habiller... Lochan et Maya font tous ce qu'ils peuvent pour maintenir leur famille, offrir une enfance aussi normale que possible à Willa (la plus jeune), Tiffin et Kit. Ils ne veulent surtout pas que les services sociaux s'en mêlent et que leur fratrie soit séparée, les enfants ont déjà une vie difficile.

J'avais beaucoup de peine, je voulais qu'ils soient heureux, qu'ils puissent vivre leur amour... Oui, oui carrément, j'ai ressenti ça, pas de dégoût. Après tout, ils ne faisaient de mal à personne, ils se soutiennent l'un l'autre auprès des enfants, comme des parents. Ils emmènent leurs frères et sœur à l'école, préparent les repas, font le ménage, les aides aux devoirs, jouent avec... Kit, à 13 ans, et il mérite des claques, il est clairement en pleine crise d'adolescence et leur situation familiale ne facilite pas les choses mais il n'a pas l'air de bien comprendre les enjeux... 

Le roman est écrit des points de vue de Lochan et Maya, avec une alternance à chaque chapitre, on est vraiment dans leur tête.

Lochan a de grosses difficultés en société, il est torturé, il lutte vraiment contre ses sentiments envers Maya, c'est lui qui en parle le plus souvent comme une relation anormale, illégale... Il est vraiment conscient des conséquences que cette relation aura s'ils se laissent aller et s'ils sont découverts.

Maya est beaucoup plus optimiste, rayonnante et accepte beaucoup plus facilement ses sentiments. 

L'auteur a vraiment réussi ce tour de force, je ne savais pas comment j'allais réagir en lisant un roman sur l'inceste, je ne m'étais pas dit d'avance, c'est immoral, dégueulasse et que sais-je, j'ai lu et découvert nos personnages et leur vie petit à petit. J'ai vraiment commencé ce roman sans a priori. Je me suis attachée à toute la famille sauf la mère que j'ai vraiment détesté, elle est irresponsable, égoïste...

La fin m'a bouleversé, j'ai tellement pleuré !

J'aurai envie de vous recommander ce roman, je pense qu'il y aura autant de réactions différentes que de lecteurs. J'ai beaucoup aimé la plume de Tabitha Suzuma. Je m'achèterai ce roman en version papier. Par contre, je pense vraiment qu'il faut être dans un certain état d'esprit pour le lire, si vous avez besoin d'une lecture légère, passer votre chemin le temps que vous soyez prêt à vous plonger dans cette histoire.

18/20




dimanche 30 juillet 2017

Lecture #27 : Embruns de Louise Mey

Embruns de Louise Mey (thriller - 2017)

Bonjour ! Et oui, me revoilà, ponctuellement puisque je pars en vacances la semaine prochaine et que je compte bien profiter au maximum de ma famille :) Si vous me suivez sur instagram, vous connaissez à peu près le pourquoi du comment, mais je suis enfin complètement installée et l'envie de bloguer revient doucement mais sûrement ! J'espère que tout va bien de votre côté et que vous profitez bien de l'été. Place à ma petite chronique !

L'histoire : Chris et Béa forment un couple parfait, avec Marion et Bastien, leurs deux enfants, ils forment une famille parfaite, sportifs, talentueux, ils sont les dignes héritiers de leurs parents. Ils décident de s'octroyer, le temps d'un long week-end, un séjour sur une île de Bretagne. Mais tout ne se passe comme prévue... 

Mon avis : vous trouverez sur internet un résumé bien plus complet, mais j'ai volontairement raccourci le tout pour plus de surprises, d'ailleurs, je n'en savais pas plus en commençant ce thriller et c'est mieux comme ça.

Je ne savais donc pas où je mettais les pieds, j'avais envie d'un thriller, mon genre de prédilection, puisque je reprends la lecture après quelques semaines sans lire (le déménagement, tout ça tout ça...), c'est mon 3° roman depuis la reprise, je voulais un roman court, j'espérais un rythme plutôt soutenu pour ne pas avoir le temps de m'ennuyer (en version numérique, il y a 230 pages).

Franchement, j'ai passé un très bon moment, le suspens étaient là, les révélations surprenantes ! Je ne m'attendais pas du tout à ce que l'autrice nous a proposé et j'imagine tellement ce roman en film !

J'ai parfois eu du mal avec le style de l'auteure, parfois j'étais un peu genre : "je ne comprends pas là, c'est un peu confus...". Je regrette aussi le manque de profondeur aux niveaux des personnages principaux, il aurait été intéressant d'en apprendre d'avantage sur le pourquoi du comment ils sont ce qu'ils sont. 

J'ai aimé l'ambiance pesante, le lieu de l'action y est pour beaucoup, j'ai été tenue en haleine jusqu'au bout. 


16/20

dimanche 26 mars 2017

Ciné #26 : Grave de Julia Ducournau

Bonjour ! Bientôt trois mois que je n'ai rien posté, et je reviens ponctuellement, sans vous promettre quoi que ce soit, je lis toujours autant, je vais toujours autant au cinéma... Je ne prends plus le temps pour bloguer, ça me manque de vous donner mon avis sur mes dernières lectures et mes dernières séances cinéma mais l'envie n'est pas toujours là, et le temps que je ne prends pas pour ça. Alors, je ne me mets pas la pression, je posterai de temps en temps, j'espère que vous serez au rendez-vous.  

J'ai eu envie de vous parler d'un film français, très/trop peu distribué dans nos salles, mais dont on entend beaucoup parler : GRAVE de Julia Ducournau.



L'histoire : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. Justine, 16 ans et surdouée, intègre à son tour l'école vétérinaire où sa sœur étudie aussi. Le bizutage des premières années débute dès leur installation. Mais, le jour, où l'on force Justine à manger de la viande crue, sa transformation commence...



CastingGarance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella, Joana Preiss, Laurent Lucas...



A savoir : le film a reçu 10 récompenses dont le Grand Prix et le Prix de la Critique au Festival fantastique Gérardmer.






Je ne vais pas analyser ou vous dévoiler quoi que ce soit, je vous donne juste mon ressenti, vous pouvez lire sans craindre d'en apprendre trop sur le film :) 


Mon avis : Pour tout vous dire, j'ai été voir le film parce que j'en avais entendu parler (il faut dire qu'il y a des films qui me rendent curieuse dès que j'en entends parler). A Toulouse, j'ai de la chance, il est (était?) diffusé. Je n'avais pas lu de résumé, juste vu l'extrait où elle mangeait le rein de lapin lors du bizutage et que ça parlerait de cannibalisme. Je ne savais pas à quoi m'attendre, j'avais volontairement comme souvent éviter de lire des critiques et autres analyses avant de voir le film. J'avais juste eu des échos positifs sur Twitter mais je n'ai pas cherché plus loin. Du coup, quand je suis arrivée au cinéma et que j'ai présenté mon billet, le monsieur me dit en riant un peu "courageuse", j'ai eu un peu peur de ce qui m'attendait !

Il est interdit au moins de 16 ans, il y a certaine scènes vraiment hard, il faut avoir l'estomac accroché, je ne vais pas vous le cacher, après de là à provoquer des évanouissements ou vomissements, je trouve ça exagérer mais bon on est tous différents. Certaines scènes m'ont écœurées. Clairement, je n'avais pas du tout envie de manger pendant ou après, surtout de la viande...

J'ai aimé le film, je peux maintenant le dire, en sortant de la salle je ne savais pas trop, j'avais besoin d'y réfléchir. Mais je pense qu'il s'agit d'un bon film. Il y a un très beau travail sur la mise en scène, la musique colle parfaitement à l'ambiance de chaque scène, la réalisatrice joue beaucoup avec la couleur rouge pour rappeler le sang. Il aborde plusieurs thèmes : la sexualité, le passage de l'adolescence à l'âge adulte, la féminité... Je dirais qu'il s'agit d'un drame horrifique. Les acteurs sont vraiment très très bons. Plus j'y pense, et plus je me dis que je ne trouve pas de faiblesse à ce film, on voit qu'il y a eu beaucoup de travail. Je pense qu'il est à voir au moins une fois pour vous faire votre propre opinion. 

Les films de genre français sont rares, quasi inexistant, et quand en plus c'est une femme qui l'écrit et le réalise, j'ai envie de vous dire de lui laisser sa chance !

4/5


Les autres films que j'ai vu (en gras > très bon film à voir - surligné : coup de coeur ou presque) : Opression, Sully, Premier contact, Les Animaux Fantastiques,  La La Land, Noctural Animals, Tu ne tueras point, Tous en scène, Split, Patients, La Belle & la Bête, Brimstone, 1:54, Seuls, A Cure for Life, Les Figures de l'Ombre, Lion, Passengers, Vaiana, Logan, Alibi.com...

dimanche 1 janvier 2017

Mes impressions sur Harry Potter et l'enfant maudit (vidéo)

Bonjour ! Aujourd'hui, on se retrouve en vidéo et je vous parle du dernier Harry Potter :) J'espère que ce format vous plaira, il n'y aura pas de régularité dans les vidéos, j'avais envie d'en refaire même si je suis loin d'être une pro ! J'ai hâte d'avoir vos retours. Encore une belle année 2017 !